• Voila deja plus d'une semaine que nous avons quitte la Cappadoce, endroit envoutant s'il en est...c'est etrange cependant comme lorsqu'on quitte les endroits ou le developpement touristique est fort, on (re)trouve le "vrai" pays qu'il y a autour!

    Un dernier petit clin d'oeil a cet endroit etonnant, je vous laisse apprecier!

     

    Apres la Cappadoce, retour en Turquie...

    Il n'y aurait pas un air de famille des fois???

     Apres la Cappadoce, retour en Turquie...

    Fifi aurait-il ete de ceux qui ont investi ces lieux et participe a leur rayonnement dans une vie anterieure??? 

     

    Comme nous le disions donc, l'"apres" Cappadoce a ete surprenant et un peu rude pour nous, il faut bien l'avouer... des le depart, nous avons bascule dans des etendues planes et vallonnes DE-SER-TI-QUES (arides) a perte de vue, cette region de l'Anatolie semblait ne jamais vouloir finir! La chaleur a continue de nous accompagner et le vent de face s'en est mele aussi...! Cette partie de la Turquie est tres differente de ce que nous avons pu voir jusqu'a present, non seulement les paysages, mais on sent aussi quelques differences culturelles et economiques. Globalement, on est loin des circuits tres courus! A nouveau difficile de savoir comment se comporter quand parfois les "hello" des enfants sont de suite suivis de "money-money" alors qu'a cote de gros pik-ups encombrent les rues!...des fois on se dit qu'on ne s'y fera jamais! Mais globalement, l'accueil que nous recevons a notre passage est toujours aussi sympathique, de belles rencontres, beaucoup d'hommes regardent toujours leur ventre rebondis quand on leur dit qu'on vient de France a velo (bon, ok on a un peu triche ces derniers temps!)

    Mine de rien, la fatigue s'est accumulee aussi, et nous avons du coup fait un enorme bond grace aux transports en commun entrecoupes de petites etapes jusqu'a Erzurum ou nous avons retrouve un peu de fraicheur...mais aussi eu droit a nos premiers soucis intestinaux! Rien de bien mechant, mais nous avons passe une journee au lit avant de nous remettre en route tranquillement vers la vallee de Tortum (pour ceux qui veulent voir sur Google Earth ou une bonne vieille carte!)

    Apres la Cappadoce, retour en Turquie...

      Apres la Cappadocce...plongee dans le desert!

     Apres la Cappadoce, retour en Turquie...

      Mont Erciyes au sud de Kayseri, ancien volcan a 3917m ou il y a une station de ski

     

    Apres la Cappadoce, retour en Turquie...

    Petit moment bien-etre en attendant le bus a Pınarbashı, premiere fois chez le barbier de sa vie!


    Apres la Cappadoce, retour en Turquie...

     Petit aperçu des routes, dommage on ne peut pas montrer le vent de face!

     Apres la Cappadoce, retour en Turquie...

     ville de Divriği, La Grande Mosquee Ulu Cami et son hopital du 13e sıecle, classes au patrimoine mondial de l'UNESCO, mais ne voıent passer qu'environ 3000 visiteurs par an (a l'ecart de la plupart des circuits!)

     

    Apres la Cappadoce, retour en Turquie...

     

    Apres la Cappadoce, retour en Turquie...

    Nous avons ete invites a planter notre tente dans le jardin du gardien de la Grande Mosquee!... et a manger a la table familiale!

    Apres la Cappadoce, retour en Turquie...

    Entre Divriği et Ilıç...ça monte, ça descend, ça chauffe!

    Apres la Cappadoce, retour en Turquie...

    depuis le train entre Iliç et Erzıncan, la voie est dans les gorges creusees par la riviere, impressionnant!

    Apres la Cappadoce, retour en Turquie...

    Oui, vous voyez bien, Fifi boit du Caca Cola...nous etions jures de boycotter cette multinationale, qui, comme beaucoup d'autres, contrıbue a l'uniformisation du Vivant...! Mais il est interessant de rappeler que cette boisson etait au depart destinee a etre un medicament et il faut bien reconnaitre qu'il n'y a que ça qui passe quand arrive la gastro!

     

    Apres la Cappadoce, retour en Turquie...

    Avec Sage et Bryan a leur depart...et juste avant qu'on ne remonte se coucher pour soigner nos tripes! Merci a eux pour leurs conseils et le partage de leurs nombreuses experiences du voyage a velo

     

    Apres la Cappadoce, retour en Turquie...

    L'une des tres belles mosquees d'Erzurum... parvis des Dieux pour le week-end!

    Apres la Cappadoce, retour en Turquie...

    Et enfin, dans la vallee de Tortum, la vegetation semble redevenir plus abondante, au milieu de falaises magnifiques, un futur paradis de grimpeurs??

     


    8 commentaires
  • Ouf, enfin un moment depuis notre arrivee en Turquie ou nous arrivons a prendre du temps pour raconter un peu de cette premiere moitie de la traversee du pays... car oui, nous sommes -deja- en Cappadoce, dans les environs de Kayseri.

    Mais qu'on vous raconte un peu le periple jusqu'ici...

    Nous avons donc pris le ferry depuis Lesbos pour rejoindre la Turquie a Dikili, sur les bords de la mer Egee. Nous avons d'entree de jeu pu apprecier la chaleur ecrasante (qui nous accompagne depuis ce jour), et fait la connaissance d'un cyclovoyageur turc avec qui nous avons roule un peu et bivouaque au pied de la mosquee de Çandarli le premier soir: belle entree en matiere!

    Merhaba, petite traversee de l'ouest de la Turquie

    a la mosquee de Çandarli

    Depuis, nos roues nous ont porte entre petites routes sinueuses a bonne denivelee et gros axes plats mais monotones (et avec beaucoup de circulation), a la decouverte de quelques beaux endroits de l'ouest de la Turquie, qu'ils soıent mondialement renommes ou connus des seuls cyclos qui ont l'idee de venir par hasard y promener leurs mollets... D'ailleurs, aux cyclos qui voudraient decouvrir la Turquie a velo, petite parenthese: depechez-vous! La plupart des routes secondaires que nous avons empruntees sont en travaux pour elargissement a au moıns deux foıs deux voies, c'est assez impressionnant! Mais que voulez-vous, il faut que ça roule pour deservir les nombreux blocs de beton pour touristes ou locaux qui sont en construction et grignottent la terre un peu partout, parfois dans des endrois sublimes...C'est bien dommage! parenthese refermee

    Merhaba, petite traversee de l'ouest de la Turquie

    en Turquie aussi, certains noms de villages font bien rigoler!

    Merhaba, petite traversee de l'ouest de la Turquie

    plaines fertiles, vergers et vignes qui produisent les raisins qui seront seches et qu'on consomme...en France notamment!

    Merhaba, petite traversee de l'ouest de la Turquie

    petite route TRA-QUIL-LE le long des canaux d'irrigation...beaucoup plus complique pour prendre des photos sur les gros axes!

    Merhaba, petite traversee de l'ouest de la Turquie

    collines quasi-desertiques...ça chauffe!

    Nous avons pu apprecier la diversite des paysages, la gentillesse des gens qui nous offrent le the, des fruits ou se mettent en 4 pour nous rendre service.

    Merhaba, petite traversee de l'ouest de la Turquie

    le temps des cerises...!

    Merhaba, petite traversee de l'ouest de la Turquie

    la Serpollette passe sur le billard...rassurez-vous elle va bien, meme pas besoin de reanimation!

    Merhaba, petite traversee de l'ouest de la Turquie

    quand une Française essaie de trouver un fromage qui ait du gout et ne fonde pas dans les saccoches!

    Merhaba, petite traversee de l'ouest de la Turquie

    abords du lac d'Eğhirdir...et ses beaux immeubles carres tout neufs!

    Merhaba, petite traversee de l'ouest de la Turquie

    ça monte, ça monte... si, si, il reste de la neige malgre la chaleur (sommet a presque 3000m quand meme)

    Merhaba, petite traversee de l'ouest de la Turquie

    ...mais le couche de soleil au col vaut le detour!

    Merhaba, petite traversee de l'ouest de la Turquie

    Konya, la vılle des dervıches tourneurs...

    Merhaba, petite traversee de l'ouest de la Turquie

    petits artisans dans la vieille ville

    Mais alors, quelle chaleur depuis quelques jours (jusqu'a 35-40 degres)! Nous avons adopte le rythme estival: depart matinal, grosse pause sieste en milieu de journee, et reprise du pedalage en fin d'apres-midi pour ne pas finir completement fondus comme le goudron!

    Ces temperatures, ainsi que la difficulte parfois de trouver des alternatives aux voies rapides sur certains tronçons sans y passer 3 semaines, nous ont amenes a faire une concession au Dieu du petrole...et oui, vous avez bien lu, nous avons sacrifie des kilometres sur l'autel de BP, Total et compagnie, NOUS!!!! Nous avons fait du 'kamyon-stop' une fois et pris le bus une autre fois avec tout notre bardas pour avancer un peu et eviter la dessication a la mode figue ou abricot en traversant toute une region quasi-desertique... que le Dieu de l'ecologie nous pardonne, on ne sait jamais mais nous pourrions recidiver...! En tout cas, c'est folklorique le kamyon-stop!

    Merhaba, petite traversee de l'ouest de la Turquie

    et hop, les velos sont embarques! on a un peu stresse quand meme!

    Merhaba, petite traversee de l'ouest de la Turquie

    kamyon tout confort, avec ordinateur et internet, telephone bien sur, mais aussi bouilloire electrique, placard a gateaux et tout et tout!

    Et une mention speciale pour les deux sites classes au patrimoine mondial de l'UNESCO ou nous nous sommes arretes: Pamukkale, son site antique et ses travertines de tuf, puis la Cappadoce avec ses formations geologiques hallucinantes dont les fameuses cheminees de fees toutes creusees d'habitations troglodytes...la rencontre de la nature et des Hommes. En faisant abstraction de tout le bazard touristıque qui va avec, il faut dire que c'est vraiment tres beau...mais nous apprecions tout autant la surprise d'un paysage 'tout simple' et qui nous touche au detour d'un virage...

    QUELQUES VUES DE PAMUKKALE...

    Merhaba, petite traversee de l'ouest de la Turquie

    Merhaba, petite traversee de l'ouest de la Turquie

    Merhaba, petite traversee de l'ouest de la Turquie

    Merhaba, petite traversee de l'ouest de la Turquie

    Merhaba, petite traversee de l'ouest de la Turquie

    Merhaba, petite traversee de l'ouest de la Turquie

    Merhaba, petite traversee de l'ouest de la Turquie

    Merhaba, petite traversee de l'ouest de la Turquie

    ET UN PETIT ECHANTILLON DE LA CAPPADOCE...

    Merhaba, petite traversee de l'ouest de la Turquie

    Merhaba, petite traversee de l'ouest de la Turquie

    Merhaba, petite traversee de l'ouest de la Turquie

    Merhaba, petite traversee de l'ouest de la Turquie

    Merhaba, petite traversee de l'ouest de la Turquie

    Merhaba, petite traversee de l'ouest de la Turquie

    Merhaba, petite traversee de l'ouest de la Turquie

    Merhaba, petite traversee de l'ouest de la Turquie

    Merhaba, petite traversee de l'ouest de la Turquie

     



    7 commentaires
  • Deja 2 semaines depuis le dernier post, j'espere que cela vous aura laisse le temps de savourer le message de Fifi, surtout la 2e partie (j'insiste sur cette 2e partie!)

    Je reprends le fil des nouvelles, pas facile de repasser derriere lui avec ma prose brute de clavier! Mais j'espere que nous arriverons a alterner plus souvent, pour la variete et la nuance de nos impressions Et oui, non seulement il ecrit bien, mais en plus il ne fait pas que siroter sa biere...car il en faut de la patience pour entreprendre un tel voyage avec Mademoiselle tortue et ses petites humeurs (et bien oui, je suis lente pour me preparer, pour ceci, pour cela...et parfois je pinaille pour un oui ou pour un non: on est loin du joli portrait de son message, mais je tenais a preciser les choses)!

    Sans transition, nous voila en Turquie depuis lundi 4 juin (vous le remarquerez peut-etre, un ı a la place d'un i m'echappera sans doute plus d'une fois)

    Mais voila encore quelques photos de notre pause necessaire sur l'ile de Lesvos, juste pour le plaisir...et les premieres de Turquie avec les premieres impressions arriveront tres bientot...

    Quelques images de notre pause a Lesvos...

    LA petite plage du bout de la Baie de Gera, nous sommes tombes sous le charme de l'endroıt!

    Quelques images de notre pause a Lesvos...

    l'aube sur la madrague

    Quelques images de notre pause a Lesvos...

    lever de soleil flamboyant, meme em mode repos, ça vaut le coup de se lever tot!

    Quelques images de notre pause a Lesvos...

    bien installes pour quelques jours...

    Quelques images de notre pause a Lesvos...

    l'ancien pressoir du village Papadoce, aujoud'hui restaure en musee, retrace l'age d'or de la production d'huile d'olive sur l'ıle de Lesvos

    Quelques images de notre pause a Lesvos...

    sur le depart (faut bien y aller un jour, hein?), avec Spyro pres de chez qui nous avions plante notre tente... Encore merci a Deppy et lui!

     


    3 commentaires
  • Grosse pression pour mon premier message.

    Comme vous avez sans doute pû le constater, c'est Céline qui alimente le blog depuis le début. Mais elle ne fait pas que ça :

    - elle fait les courses sans passer 3h au rayon cosmétique

    - elle concocte des repas Italiens, Croates, Albanais, Grecs,... avec une touche Alsacienne

    - après ça elle nettoie la vaisselle avec la rosée et se brosse les dents avec l'eau des pâtes

    - elle me dit :"arrête de me demander comment ça va alors que nous roulons dans une montée à 14% et que les vélos sont chargés à bloc car nous venons de faire les courses et de remplir les gourdes; que j'ai du mal à respirer tellement je suis essouflée et que je n'arrive pas à te parler"!

    - mais après une bonne suée elle optimise en lavant les habits quand elle se douche

    - elle arrive aussi à recoudre les habits pendant la sieste

    - lors de nos rencontres elle peut discuter en Anglais avec des Italiens, en Italien avec un Albanais ou en Allemand avec des Grecs et en gestes avec moi.

    - elle est très pieuse et n'hésite pas à construire une sépulture pour la fourmi qu'elle a malencontreusement écrasée en essayant de lui demander de sortir de la tente.

    - elle pense aussi beaucoup à tous ses ami(e)s et leur écrit tout en répondant à mes questions existantielles.

    - elle m'embrasse quand je fais la gueule

    ...

    Alors que moi j'éprouve beaucoup de difficultés à sirotter ma bière "du pays" en me laissant absorber par l'atmosphère locale; ce qui constitue 2 activités bien différentes difficilement cumulables pour le mec que je suis...!

    Bon, je n'en dirai pas davantage ... et voudrais simplement exprimer, ici, une immense gratitude pour Céline.


    Cela fait 2 mois que nous sommes partis des Houches mais j'ai l'impression que ça fait 2 ans. Le temps semble s'accélérer en voyage, ce qui est paradoxal car nous voyageons lentement. Sans doute est-ce dû au changement permanent : paysages, climats, cultures, rencontres, militantismes, instants de joie et galères tournent comme les roues de nos vélos, comme la vie.

    Le début de notre périple fut, comment dire, très "alterroriste" entre notre présence au forum "Incarner l'Utopie" à Aix les Bains et le contournement du lac Léman avec le passage symbolico-critique devant les principales institutions socio-politiques, économiques et sportives qui gouvernent le monde moderne (ONU, OMC, UEFA, CIO, UCI...)

    J'ai vraiment l'air d'un pingouin avec mon dossard "Je ne suis pas un concurrent", ne trouvez vous pas?

    Notre brève traversée de l'Europe continentale nous a permis de constater que le système dominant demeure la concurrence de tous contre tous dans toutes les sphères de la société, et je ne pense pas que ce modèle soit pérenne pour le vivant. Sans vouloir être pénible en en rajoutant une couche, je vous renvoie au texte "Vers un changement de paradigme?", aux auteurs et références mentionnées ainsi qu'aux divers liens dans les colonnes du blog (tout ceci n'ayant évidemment aucune prétention à l'exhaustivité).

    Il n'est pas très aisé de digresser en philosophant sur la concurrence mondialisée ou la sportivisation du monde avec un berger Albanais ou un employé Grec (...), cela étant déjà particulièrement "acrobatique" chez nous de critiquer un tel consensus opiacé sans être instantanément stigmatisé, alors en voyage...

    Nous visitons/traversons, comme de très nombreux touristes par endroits, des lieux où plusieurs civilisations se sont succédées. Mais il y en a une qu'il ne faudrait surtout pas oublier, c'est la notre, la seule sur laquelle nous avons une emprise : essayons nous de prendre soin du monde ou crontruisons nous un simulacre de vie basé sur la compétition et le profit?

    Au détour de la route nous rencontrons parfois des êtres et des ilots de résistances générateurs de vie. Cela nous entousiasme et nous encourage.

    Pour moi, ne pas être un concurrent, c'est accepter l'Autre dans sa différence sans vouloir s'imposer, c'est respecter la nature sans vouloir la dominer et la modeler à des fins mercantiles, mais c'est aussi s'écouter et adhérer au changement intérieur, au vivant en soi...

    Pas facile, hein !?

    Je ne sais pas si j'y arrive et si j'y arriverai car c'est un chemin parfois long et difficile, mais j'essaye.


    Voilà, en espérant que ce message ne vous ai pas trop effrayés. Sachez que vos commentaires et messages personnels sont une source d'enrichissements et de soutiens.


    fifi

    Petit bilan des 2 premiers mois de voyage...

    repas du pêcheur 4 étoiles (je n'ai pas pu refuser!, tout frais et plus local ya pas! ça c'est le mot de Céline) sur la plage de cette belle petite crique de l'île de Lesvos, repos propice à l'inspiration et à la récupération...et un grand merci à Spyro et Deppy (qui vivent ici à l'année) pour tout ce qu'ils  font pour nous depuis que nous avons planté notre tente à côté de chez eux! 


     


    14 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires