• Et oui, encore un article en peu de temps! Quel exploit n'est-ce pas?

    Apres avoir flane quelques jours a Samarqand, nous avons repris nos petits velos pour rejoindre Boukhara, l'autre "Dame" de la route de la soie.

     

    Derniers tours de pedales en Asie Centrale

    Un caravanserail a mi-parcours entre les deux villes, on imagine le monde qui devait s'y arreter du temps des caravanes marchandes...on aurait pu camper la!

    Trois jours de pedalage bien a plat et assez desertiques par endroits (avec meme un peu de vent dans le dos), et voila nos derniers coups de pedales en Asie Centrale, aux portes de Boukhara, le 12 octobre, pour l'anniversaire de Fifi! Y'en a qui font bien les choses quand meme...!

     

    Derniers tours de pedales en Asie Centrale

    Moins surfaite que Samarqand, mais il faut tout de meme s'echapper des boulevards et places refaits a neuf pour les touristes et des alignements de boutiques de souvenirs et artisanat (!?) en tout genre pour voir le vrai visage de la ville.

     

    Derniers tours de pedales en Asie Centrale

     

    Derniers tours de pedales en Asie Centrale

    Derniers tours de pedales en Asie Centrale

    Derniers tours de pedales en Asie Centrale








    Le complexe de l'Ark, "une ville dans la ville" (tout en renovation a l'interieur), RECTO...

     

    Derniers tours de pedales en Asie Centrale

    ...VERSO!!!


    A Boukhara, il faut savoir se perdre, et le cote sympa est que les monuments sont tout de meme plus "inclus" dans la vi(ll)e de tous les jours qu'a Samarqand...mais toujours cette sacree habitude de restaurer a la truelle les principaux edifices!

     

    Derniers tours de pedales en Asie Centrale

    Derniers tours de pedales en Asie Centrale

    Derniers tours de pedales en Asie Centrale

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Derniers tours de pedales en Asie Centrale

    Les anciens bazaars couverts, tout en domes pour permettre la circulation de l'air et conserver une relative fraicheur...maintenant entierement occupes par les stands de souvenirs!

     

    Derniers tours de pedales en Asie Centrale

     Fifi s'inspire aupres de son arbre et de Nasrudin, le sage extravagant...

     

    Derniers tours de pedales en Asie Centrale

     

    Derniers tours de pedales en Asie Centrale

     Derniers tours de pedales en Asie Centrale

     

     

     

     

     








    Je ne peux pas m'en empecher... un clin d'oeil aux Alsaciens, impossible de passer a cote! (il y a du monde dans le nid, mais personne n'a voulu montrer franchement son bec!)

    Nous avons ensuite pris le train de nuit pour rejoindre Tashkent et ainsi eviter de refaire une partie du chemin en sens inverse. Nous y avons passe quelques jours et reserve nos billets d'avion pour l'Inde.

    Derniers tours de pedales en Asie Centrale

    Derniers tours de pedales en Asie Centrale








    La capitale ouzbeque a aussi ses domes bleus, ses batiments tres sovietiques, sa statue de Timur evidemment...

    Derniers tours de pedales en Asie Centrale

    Derniers tours de pedales en Asie Centrale








    Des bazaars immenses et colores, entre les couleurs des epices et le blanc des kuruts...on ne vous avait pas encore presente les kuruts, qui pourtant nous ont souvent accompagnes sur les routes d'Asie Centrale: ce sont des boules de yaourth sale et seche, parfaites a conserver quand on roule a velo. On n'a pas recontre grand monde qui les apprecie hormis les locaux, mais nous on aime bien!

     

    Derniers tours de pedales en Asie Centrale

    Le "marche" du mariage se porte tres bien a Tashkent aussi: robes et costumes, location de limousines, decors "kitch"... chaque soir, ce sont entre 5 et 10 mariages qui sont celebres dans des especes de restaurants/boutiques, entre les magasins de telephonie mobile et les supermarches de cette avenue commercante. Les couples n'ont pas l'air de chercher a faire dans l'originalite, et les festivites ne durent pas plus tard que minuit environ...heureusement pour les voisins!

    Et puis est arrive le jour de notre vol vers l'Inde, embarquement samedi 20 octobre au soir...pour quelques petites heures de vol au lieu d'une longue traversee par la Karakorum Highway au Pakistan...c'est comme ca mais ca enleve quelque chose!

     

    Derniers tours de pedales en Asie Centrale

    Preparation des velos avant filmage plastique pour prendre l'avion...cette fois, la compagnie arerienne n'impose pas le carton facon home cinema!

     

    Au bout de 3 mois, au revoir l'Asie Centrale et les pays en "stan"!... tant de beaux endroits, tant d'autres qu'il y aurait encore a decouvrir...ca donne envie d'y revenir!

    Derniers tours de pedales en Asie Centrale

     


    2 commentaires
  • Et bien, nous y voila!!!

    Notre objectif est certes de rallier l'Inde, mais...quelle emotion deja d'arriver la a velo!!! Devant le Registan, comme surgi au detour d'une avenue poussiereuse, a quatre roues, quelques tours de pedales et 6 mois de periple depuis la France!

     

    Deux roues... de la soie

    Samarqand, la route de la soie, toutes les images que l'on s'en fait...et voila, nous y sommes. J'avoue que j'ai verse ma larme...

    Et oui, on eprouve aussi quelque chose, puants et transpirants, quand on voit defiler les cars de touristes blancs et propres devant les medressas, mosquees et mausolees aux domes bleus...bien contents d'avoir pedale jusqu'ici (on peut bien se lancer des fleurs de temps en temps, non?)!

    On s'est donc accorde quelques jours pour se joindre aux foules du "tourisme tombal" (et oui, qu'est-ce qu'un mausolee sinon une gigantesque sepulture?!), a Samarqand puis Boukhara. Les monuments sont imposants, tres beaux pour la plupart, meme si nous avons quelques reserves quant a l'aseptisation de leurs environs et des travaux de restauration bien loin de ce que l'on entend par la chez nous: bien souvent, au lieu de preserver l'ancien de plus de delabrement, il est fait un total "ravalement de facade" flambant neuf qui ote un peu du charme des edifices.

     

    Deux roues... de la soie

    Le Mausolee de Timur

    Un echantillon du Registan, ensemble de trois medressas (ecoles), dont la plus ancienne (ouest), a ete erigee a la demande l'Ulugbek (terminee en 1420), petit fils de Timur et talentueux mathematicien de son epoque. Les deux autres sont du XVIIe sielce)

    Deux roues... de la soie

    Deux roues... de la soie














    Deux roues... de la soie

    Deux roues... de la soie









     

    Deux roues... de la soie

    de l'enseignement des sciences et de la philosophie aux magasins de souvenirs... cinq siecles d'Histoire nous regardent!

    Deux roues... de la soie

    Deux roues... de la soie









    Et un peu de ce qu'il y a autour, entre les monuments et l'envers du decors...

     

    Deux roues... de la soie

    avenue "brillante", bordee de magasins de souvenirs!

     

    Deux roues... de la soie

    ...le bazaar a cote...

    Deux roues... de la soie

    ...et la ruelle de derriere!

    Deux roues... de la soie

    "restauration" facon ouzbeque...a neuf!!

    Details d'une petite mosquee cachee dans une ruelle parallele, style totalement different, et presque un petit air nepalais!

    Deux roues... de la soie

    Deux roues... de la soie

    Deux roues... de la soie

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ...Rapide petit tour de Samarqand, ah si je savais mettre en ligne des albums photos, on pourrait vous montrer toutes les photos! Mais pour vous eviter une overdose de domes bleus et sentir qu'on a pedale entre les deux, Boukhara aura droit a une page a elle toute seule!

     

    Deux roues... de la soie



    2 commentaires
  • Non non, nous n'avons pas decide de nous etablir dans le desert ouzbek...la difficulte de trouver une connection correcte sans le prix "touriste" explique que nous ayons mis si longtemps a donner des nouvelles de ce 15e pays traverse (une pensee speciale pour ma tortue pouet-pouet qui n'est plus avec nous pour ce nouveau passage de frontiere car on me l'a volee devant le cafe internet a Dushanbe, bhouououou!)

    Avant la p'tite histoire du jour, je reponds a la question d'Anne-Marie dans les precedents commentaires, et que peut-etre d'autres se posent egalement: non, nous n'avons pas d'onglet "ou sommes-nous?", avec un lien direct du blog vers une carte Goomuch, desolee... L'excuse serait de dire que de cette maniere, cela oblige ceux qui veulent voir ou nous nous trouvons a aller chercher sur internet ou dans leur bon vieil Atlas et ainsi de reellement saisir OU nous sommes; mais ne nous voilons pas la face: je suis nulle avec toutes forme d'application un peu elaboree sur internet, donc je n'ai JAMAIS ete capable depuis le debut du periple de mettre en place une telle carte interactive, ni de galerie photos! Toutes mes excuses donc, et un coucou a votre atlas de geographie au passage!

    Donc, l'Ouzbekistan, j'y arrive enfin. Rappel du dernier episode, nous avons failli prendre un vol depuis Dushanbe vers l'Inde il y a peu pour rejoindre la marche des sans terre au plus vite, faisant du coup, un peu a contre coeur, une croix sur l'Ouzbekistan...mais les faceties de Tajik Air en ont decide autrement (je rassure tout le monde, nous avons laisse les cartons d'emballage des velos a Dushanbe!), et nous voila donc a  la frontiere ouzbeque dans les environs de Denov le 30 septembre: 2h de controle a la douane, tout le monde y passe, on se croirait dans un aeroport. Plutot bizarre comme accueil mais on s'y attendait car tous les voyageurs en parlent! Ensuite, on ne peut pas faire ce qu'on veut: il faut regulierement sejourner en hotel ou guest-house pour obtenir les precieux petits papiers de "registration" en cas de controle par la police...

     

    En chemin vers Samarqand...

    cultures de coton... monoculture du pays du temps de l'URSS, et qui a massivement contribue a la mort de la Mer d'Aral...

     

    En chemin vers Samarqand...

    ...et autour, on renoue avec les paysages desertiques. contents de ne pas etre la en plein mois d'aout!

     

    En chemin vers Samarqand...

    rencontre improbable: peut-etre le seul cyclo Ouzbek! comme il doit faire figure d'extra-terrestre dans son propore pays!

    Comme un contraste avec la relative severite des autorites, les Ouzbeks sont pour la plupart d'une immense gentillesse, souriants, genereux...nous avons notamment eu l'occasion d'etre invites dans une famille et de loger a Shahrisabz dans une guest-house ou vit le plus adorable des grands-peres ouzbeks! Il a d'ailleurs essaye de guerir la tripe en folie (de Fifi surtout!) avec le remede local: grenade et vinaigre (pas en meme temps heureusement), et il veille a ce que le traitement soit pris!

    En chemin vers Samarqand...

    En chemin vers Samarqand...








        confection de raviolis maison                   il fait bon se reposer sur le "tapchan"

      preparation du fameux "plov" ouzbek                   Fifi avec super-papy!

    En chemin vers Samarqand...

    En chemin vers Samarqand...














    Petite pause a Shahrisabz donc, pour soigner les bobos de ventre et faire un "echauffement" aux visites de monuments, car cette petite ville et ses alentours sont le berceau de Timur, le tyran sanguinaire (d'ailleurs erige ici en modele dans les manuels scolaires, pauvre monde...!) qui n'a rien a envier a un Alexandre Le Grand ou un Jenjiz Khan. Il y a fait construire son palais d'ete et initie celle de mausolees dont la suite a essentiellement ete assuree par, notamment, son petit-fils Ulugbek. Il est assez fou d'ailleurs de penser qu'un homme aussi violent et sans pitie ait en meme temps un gout artistique aussi raffine...et qu'il n'est malheureusement pas le seul que l'Histoire ait connu!

    Mais le mieux est sans doute quelques photos, non?

     

    En chemin vers Samarqand...

    La statue d'Amir Temur, devant les ruines du palais Ak-Saray. Et au pied, chaque jour, des dizaines de noces qui viennent poser pour la posterite avec le "grand homme"...

    En chemin vers Samarqand...

    Quasi non restaure, en contraste total avec ce que nous verrons a samarqand...et finalement tellement plus beau!

    En chemin vers Samarqand...

     

    En chemin vers Samarqand...

    La mosquee Kok-Gumbaz et les mausolees Dorut Tilyovat

    En chemin vers Samarqand...

    En chemin vers Samarqand...














     

    En chemin vers Samarqand...

    Et voila, une fois le ventre d'applomb, nous nous sommes remis en route vers la "reine" de la route de la soie, Samarqand! Une journee et un col plus loin.....vous ne croyez tout de meme pas qu'on va tout vous raconter en une fois, non?!

    En chemin vers Samarqand...

    En chemin vers Samarqand...



    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires