• L'Inde, une ile !?

    En Asie centrale depuis quelques jours (Kazakhstan), notre objectif de ralier l'Inde a velo se rapproche. Pour continuer ce long chemin, nous etudions a present dans les details les differentes possibilites en tenant compte de l'actualite. Il s'avere qu'elles deviennent peu nombreuses et compliquees :

    1. La principale route reliant l'Asie Centrale a l'Inde franchit le Kunjerab Pass a la frontiere Sino-Pakistanaise. Compte tenu des difficultes a obtenir un visa Pakistanais actuellement et des tensions grandissantes dans ce pays, y compris dans la zone habituellement touristique de Gilgit par laquelle nous avions initialement prevu de rouler, cela semble cavalier.

    2. Une deuxieme route permet de franchir l'Himalaya entre Lhassa (Tibet) et Kathmandu (Nepal). Pour y arriver il faut traverser les 2000 kms de plateau Tibetain. Compte tenu de l'activite coercitive au Tibet accentuee depuis les JO de 2008 par les autorites de Pekin, cela semble long, aleatoire et intrepide.

    3. Une autre possibilite consisterait a passer par le Nord de la Chine et a se rapprocher de l'Inde par l'Asie de Sud Est sachant qu'il est peu probable de pouvoir traverser la Birmanie a velo. Et meme si c'etait possible, un tel detour nous ferait arriver en Inde dans un futur eloigne. Le voulons nous!?

    4. Une ultime possibilite consiste a traverser le Turkmenistan, l'Iran et le Pakistan. Donc nous serions toujours confrontes a l'obtention du visa Pakistanais, sachant aussi que la region tribale du Balouchistan, entre Iran et Pakistan, est apparament fermee aux etrangers...

    Bref, l'Inde semble veritablement etre une ile pour quiconque entreprend d'y arriver par voie terrestre. Seules les voies maratimes, au demeurant complexes, mais surtout aeriennes semblent etre pertinentes.

    Il est tellement facile, et relativement bon marche, particulierement avec les compagies "low cost", de s'acheter un billet d'avion vers l'Inde. L'avion etant le principal consommateur de petrole par personne au kilometre parcouru, cela revient, quelque part, a cautionner les guerres liees a son exploitation qui se deroulent, entre autres, dans les pays dont la traversee terrestre devient impossible et qui generent des tensions dans les regions peripheriques...!

    Pour autant et en se gardant de verser dans l'absolutisme, il n'est pas impossible que nous ayons recours a ce mode de deplacement.

    Nous ne savons donc pas si nous pourrons ralier l'Inde a velo et participer a la grande marche de soutien aux paysans sans terre, Jan Satyagraha. Quoi qu'il en soit nous continuerons a soutenir la paysannerie, c'est a dire une agriculture a taille humaine ayant vocation a subvenir aux besoins du vivant; et non un productivisme aveugle servant les ambitions omnipotentes et sans vergogne des multinationales livrees a la competition mondialisee dans laquelle se complait schizophrenetiquement notre si moderne civilisation...

     

    Si d'aventure vous avez des suggestions d'itineraires, n'hesitez pas a nous les communiquer, de preference via nos adresses electroniques.

     

    En plus des liens de la colonne de droite, je vous invite, ce mois-сi aux Houches, a voir et participer :

    - au Festival Indes et partages (9 au 11 Aout), qui soutient les paysans sans terre en Inde via Ekta Parishad.

    - a la 4e edition de l'Ultra Sieste (28 et 31 Aout), "Pour une critique de la sportivisation de la vie"


     

    fifi


  • Commentaires

    1
    DAWA LAMA
    Samedi 4 Août 2012 à 11:06

    Ce n'est pas simple en effet!

    L'année dernière j'ai rencontré deux velovoyageurs à Katmandou, tous deux venant de Lhassa et voulant rentrer en France en traversant un certain nombre de pays difficiles d'accés tant au plan sécurité, qu'au plan administratif. La solution évidente et choisie, fut l'avion...Si l'on divise le volume de carburant nécéssaire à résoudre vôtre problême par le nombre de km que vous aurez parcouru vélo+avion on devrait arriver à un impact politicoécologique acceptable...

    mais c'est vous qui avez la maîtrise de de votre choix!

    A bientôt du coté de Gwalior'ou Delhi)

    Bises à vous deux, François

    pour info, je me suis équipé d'un truc à pédales et deux roues et des sacoches...

     

    2
    Jeudi 9 Août 2012 à 12:05

    Bon chance. Oui, une ile vous avez razon!  Mais vous êtes aller très vites.  Sage et moi, nous sommes encore en Erzurum.  We miss you.

    3
    stef des bois
    Jeudi 16 Août 2012 à 09:32

    Salut mon Fifi,

    long et intrépide. C'est là que personellement j'irais. Tibet, Inde.

    C'est votre choix. Vous prendrez le bon.

    Bisous.

    Stef.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :