• Bientôt l'Olympia, ou mieux, le stade de France???!!!! En attendant, nous projetterons notre diaporama (enfin, une première esquisse) au bien nommé premier FIFA (Festival International du Film d'Aventures) du Plateau d'Assy (voyez le lien...stade de France... FIFA...la vanne est de Fifi, ya des copylefts sur le concept!).

    C'est demain soir, vendredi 14 juin au cinéma La Caméra du Plateau d'Assy, à 21h, mais le programme complet est ici, et ça dure 3 jours (14/15/16.06). Tous les autres voyages ont l'air bien sympathiques à découvrir aussi!

    Il y a aussi nos amis Emilie, Yohann et Swann qui présentent leur tour d'Europe à vélo en famille "La migration de l'escargot" à 20h, demain 14 juin également!

    Répétition générale samedi dernier dans une ambiance familiale lors de la réunion du groupe Ekta Parishad de Genève...nous sommes encore des conférenciers et techniciens diapo très novices, mais comme on dit, ça va bien l'faire, non? (on a rongé tous nos ongles même ceux des pieds tellement on est stressé, mais tout va bien ;-))

    Premières projections du diaporama...!

    Alors, peut-être à demain?! sinon, rassurez-vous, nous nous "produirons" encore ailleurs cette année...et oui, nous avons eu d'autres sollicitations! ça fait plaisir et un peu peur en même temps, va p'têt vraiment falloir qu'on apprenne à se servir d'un ordinateur et d'un logiciel diapo!?


    votre commentaire
  • il y a 1 an...

    Le 2 avril 2012, nous partions vers l'Orient...


    votre commentaire
  • Quel silence sur ce blog depuis notre retour... Pas facile d'écrire à l'atterrissage, entre le choc thermique et rythmique en décembre, beaucoup de monde à voir après 8 mois d'absence (la plupart d'entre vous d'ailleurs!), puis une galère infernale pour se faire installer une connexion internet dans notre nouveau "chez nous" aux Houches (finalement, c'est presque plus simple en voyage)...et, il faut bien le dire, plongée dès janvier dans un rythme de travail assez soutenu, conjugué ensuite à une sorte de nostalgie du voyage qui rend un peu difficile parfois de se replonger dans les souvenirs qui s'y attachent...

    Oui, partir est un sacré défi. Mais revenir... nous vivons l'un et l'autre ce retour de façon un peu différente, mais nous avons tous les deux du mal à réaliser parfois que oui, c'était bien nous sur nos vélos, dans tel ou tel pays, quand on y repense! Comme si c'étaient d'"autres nous" qui avaient vécu ce périple! Etrange sensation...

     

    Retour...

    les cartons pour emballer nos montures, glanés au bazaar aux vélos de Delhi!

     

    Pour Fifi, le contre-coup est arrivé très vite. Pour moi, il arrive un peu à retardement, maintenant que le printemps pointe le bout de son nez: bientôt 4 mois que nous sommes rentrés, et il y a un an, nous étions à quelques jours du départ! J'avais fêté mon départ et dit au revoir à ma famille et mes amis en Alsace; nous étions en plein déménagement pour libérer notre appartement et la fête de départ aux Houches ainsi que le jour J approchaient...

    Les émotions montent vite en ce moment, regarder les photos fait parfois verser une larme...je suis dernièrement repassée en vallée de Sion en Suisse pour le travail, ma gorge s'est serrée en pensant qu'il y a presque un an, nous longions ce fleuve, à la fois grisés et peut-être un peu inquiets de l'aventure qui nous attendait au fil des routes du monde qui s'offraient à nos roues...

    Où en sommes-nous aujourd'hui? A vrai dire je ne sais pas trop...les projets sont un peu flous! Forcément ça titille un peu de reprendre un jour la route, même pour une plus courte durée éventuellement, mais il y a aussi d'autres choses qui travaillent le corps et l'esprit... pas facile de faire des choix, on aimerait parfois pouvoir vivre plusieurs vie à la fois!

    Nous sommes également en plein tri des photos et montage d'un diaporama en réponse aux demandes d'un peu tout le monde -"quand est-ce que vous faites une projection??"- et premières sollicitations pour participer à des forums de voyage à vélo pour cette année ou 2014...le début de la célébrité?! Loin de nous cette idée, mais avant tout celle de partager cette belle espérience...et la revivre un peu pour nous par la même occasion!

    Un petit ajout aussi dans la rubrique accueil (en haut à gauche): la liste du matériel que nous avons utilisé, qui servira peut-être à d'autres qui projetent de tourner leurs roues sur les routes proches ou lointaines de notre belle planète!


    2 commentaires
  • Peut-etre le dernier article poste depuis l'Inde...! Et oui, pour celles et ceux qui ne le savent pas encore, nous avons reserve nos billets de retour pour le 8 decembre...derniers rayons de chaleur avant l'hiver de nos regions, bientot nous rangerons nos habit(ude)s de nomades...ca fait tout drole!

    Mais en attendant, encore des images a vous faire partager, avant de se raconter plein de choses de vive voix!

    Apres notre deuxieme sejour a MacLeod Ganj, nous avons decide de perdre un peu d'altitude pour retrouver des temperatures plus douces. Notre choix s'est dirige (et nous aussi, en bus tape-cul!) vers le Punjab et sa capitale, Amritsar, la ville du temple d'or, sanctuaire saint des saints des Sikhs...mais aussi premiere grosse cite pres de la frontiere pakistanaise, ou nous serions arrives depuis Lahore, si nous avions pu traverser le Pakistan...une sorte de "pelerinage" pour nous de nous y rendre!

    Amritsar, le temple d'or et les Sikhs...kesako dirons certains et c'est aussi ce que nous avons pense quand nous avons commence a decouvrir les differentes religions pratiquees en Inde! Les confessions sont l'Hindouisme (80%), l'Islam (13%), le Christianisme (2.5%), le Sikhisme (2%) et encore d'autre cultes plus minoritaires.

    Le Sikhisme est ne au XVe siecle (une religion "jeune", donc), du fait d'un homme, Guru Nanak, qui souhaitait se detacher notament du systeme discriminatoire des castes et de la domination des Brahmanes dans les rituels.

    De nombreuses autres specificites et croyances caracterisent cette religion, mais, sans entrer dans les details, il est facile de reconnaitre les hommes de confession sikhe a une sorte de turban particulier savamment enroule, car l'une des particularites de ce culte est de ne pas se couper les cheveux ni les poils, symbole de saintete. Le Punjab est la terre des Sikhs, et le temple d'or est le plus grandiose et le plus visite.

    Vers la frontiere pakistanaise...

    Au lever du soleil...l'or s'allume doucement...et deja les pelerins sont nombreux a se presser en ce lieu, ouvert a tous 24h/24

    Vers la frontiere pakistanaise...

    Vers la frontiere pakistanaise...

     

     

     

     

     

     

     

     

    La "piscine" qui entoure le temple s'appelle Amrit Sarovar, litteralement "bassin de nectar", qui a donne son nom a la ville: Amritsar

    Vers la frontiere pakistanaise...

    Vers la frontiere pakistanaise...

    Vers la frontiere pakistanaise...

    Dans le sens de l'esprit d'ouverture et de tolerance revendique par le skhisme, chaque temple sikh possede un espace ouvert a tous, fideles, visiteurs, quelles que soient leurs origine et condition, ou est servi chaque jour un repas gratuit prepare par des benevoles... au temple d'or, avec tout ce monde, voyez le nombre et la taille des gamelles...des volontaires pour la vaisselle?

    Vers la frontiere pakistanaise...

    Dans la ville, aux alentours, on trouve evidemment d'autres sortes de "sanctuaires"...

     

    En sortant du temple d'or, il est frequent de se faire aborder par des hommes qui proposent "taxi for Attari-Wagah border ceremony"? Ok, mais kesako?

    Et bien chaque fin d'apres-midi, a une trentaine de kilometres a l'ouest d'Amristar, au poste frontiere indo-pakistanais d'Attari-Wagah, se deroule un etrange "spectacle"... Nous nous y sommes rendus car c'est par la que nous serions arrives si nous avions pu traverser le Pakistan (un petit "pelerinage"!), et, parait-il que cette ceremonie est pour le moins surprenante... voyons voir!

    Vers la frontiere pakistanaise...

     Un concert de Johnny Haliday? Non, non, c'est bien un poste frontiere dont il s'agit...et c'est comme ca tous les soirs! Il serait jaloux, Johnny...!

    Vers la frontiere pakistanaise...

     Vers la frontiere pakistanaise...

     

     

     

     

     

     

     

     

    Non, non, vous ne revez pas, des gradins ont bien ete construits de chaque cote pour accueillir les spectateurs (vous remarquerez la difference de remplissage entre l'estrade indienne et la pakistanaise. Celle qu'on voit sur la photo est le cote des femmes, elle s'est remplie un peu quelques minutes plus tard). Tous ces gens sont la pour assister a la ceremonie de fermeture quotidienne de la frontiere: defile militaire dont la choregraphie est "clownesque", je ne trouve pas d'autre mot tellement c'est folklorique de les voir gesticuler dans tous les sens avec un regard dur comme la pierre, descente des drapeaux, serrage de mains et enfin, fermeture de la lourde grille metallique jusqu'au lendemain...

    Vers la frontiere pakistanaise...

    Nous avons regrette de ne pas avoir filme, car les photos en mouvements sont toutes floues!

    Il y a meme un "chauffeur de salle" qui invite la foule a reprendre et hurler des slogans a caractere nationaliste, comme "Hidustan zindabad!" ("vive l'Inde"), et on peut vous dire qu'ils y vont tous de bon coeur!

    Vers la frontiere pakistanaise...

     

    Comme nous nous y attendions un peu, tous ce ceremonial et mise en scene nous ont laisses perplexes, notamment quant a la possibilte, un jour peut-etre, d'une amelioration des relations indo-pakistanaises...aussi risible que cela soit de voir gesticuler de la sorte les gardes, on sent la tension dans leur tenue, mais aussi, malgre le cote spectacle, au sein de la foule...comment peut-on esperer que les enfants voient des freres de l'autre cote?

    Sinon, pour finir sur une note un peu plus legere, j'entends d'ici votre question: et le matin, ils remettent ca pour l'ouverture? Peut-etre en moins grande pompe, en tout cas personne ne nous a propose de taxi pour aller a une ceremonie le matin...ca ferait se lever un peu tot! D'ailleurs, en terme de taxi, nous avons fait l'aller/retour en tuk-tuk partage, 60km de tole qui tremble sur voie rapide, ca vaut aussi son pesant de cacahuettes!      

     

     


    1 commentaire
  • Nous avons donc quitte Delhi en bus de nuit le 2 novembre, pour rejoindre Dharamshala (MacLeod Ganj plus exactement), le lieu de residence du Dalai Lama et d'une importante communaute tibetaine en exil. On en oublierait presque parfois qu'on est en Inde! Mais quel bonheur de voir les montagnes, de respirer de l'air frais et d'avoir un horizon degage!

     

    Un air tibetain

     

    L'endroit est aujourd'hui tres touristique, on ne compte plus les boutiques, ecoles et centre de yoga, meditation, massages en tout genre, c'en est presque trop!...mais en y regardant bien, il y a aussi toutes les ONG locales qui ouevrent pour les refugies et la cause tibetaine, que ce soit en donnant du travail aux nouveaux arrivants (artisanat par exemple), des formations, cours de langues, restaurants/cafes dont les benefices sont entierement reverses a des actions locales etc, etc...

    Un air tibetain

    Un air tibetain

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Un air tibetain

    Un air tibetain

    Un air tibetain

    Nous nous y sommes poses quelques jours, avant de gagner Bir, village qui heberge egalement une colonie tibetaine, environ 80km a l'est de Dharamshala. C'est ici que l'association Tendrel a demarre il y a quelques annees un projet d'eco-village avec des Tibetains et Indiens, Namlang Himal Village. Un petit havre de paix et de verdure, au pied d'un des meilleurs site de parapente du monde! La voile bi-place Tibet Libre que pilotait, entre autres, Fifi dans la vallee de Chamonix, continue ici sa carriere depuis le mois de septembre: ca fait de l'effet quand elle survole le village!

    Un air tibetain

    Un air tibetain

     

     

     

     

     

     

     

       Namlang Himal Eco Village: sympa, non?                                  La voile Tibet Libre

    Fifi a attendu la benediction du medecin ayurvedique (rapport a son foie) pour voler, et il a tout de meme pu, en solo, apprecier l'aerologie locale! En dehors de cela, petites balades, lectures, cours de cuisine indienne...ont rythme notre semaine.

    Un air tibetain

    Un air tibetain

     

     

     

     

     

     

     

    chapatis, palak-paneer (epinards et cottage cheese indien aux epices), mattar paneer (petits pois et cottage cheese indien en sauce masala)...mmhhh, c'est pret, bon appetit!

     

    Un air tibetain

     Un air tibetain

     

     

     

     

     

     

     

    Arbres en fleurs, pinedes et cultures en terrasse se partagent le paysage 

    Un air tibetain

                    Plusieurs grands monasteres tibetains ont ete construits a et autour de Bir

    Un air tibetain

    Un air tibetain

     

     

     

     

     

     

     

     

    Petite viree a Bijhnat, la ville la plus proche le jour du Diwali (fete des lumieres en Inde). Tout le monde s'affairait pour les preparatifs de la soiree! Quoi, qu'est-ce que vous dites?... bien sur qu'on goute a toutes ces sucreries, a votre avis elle est pour qui la boite que le monsieur est en train de remplir?!

     

    Un air tibetain

     

    Nous avons ete frappes, que ce soit a MacLeod Ganj ou a Bir, par la relative "aisance" de certains Tibetains installes la depuis longtemps (attention ce n'est pas non plus une generalite), ainsi que de l'opulence de certains monasteres en regards de la condition bien plus modeste de beaucoup de leurs voisins Indiens. Les Tibetains sont plutot doues pour les affaires, alors que les Indiens alentours vivent essentiellement d'une agriculture "a l'ancienne". Cela entraine inevitablement quelques tensions entre les deux communautes, et n'empeche malheureusement pas qu'il arrive encore des refugies du Tibet en situation tres precaire...

    Nous avons ensuite repris la route pour revenir a Dharamshala, afin de participer a une reunion speciale des groupes de soutien au Tibet a laquelle nous representions notre association, Lions des Neiges Mont Blanc. 3 jours intenses de conferences, travaux en groupes et discussions (le tout en anglais, je ne vous dit pas les neurones a la fin de la journee!) avec plus de 200 participants de 43 pays. Nous avons eu l'occasion d'entendre le Premier Ministre du gouvernement tibetain en exil, et le Dalai Lama lui meme nous a fait l'honneur d'une audience. C'etait la premiere fois que je le voyais!

     

    Un air tibetain

    Un air tibetain

     

     

     

     

     

     

     

                    Seances plenieres...                                                et travaux en groupes

     

    Un air tibetain

    Sa Saintete le XIVe Dalai Lama (au cas ou vous ne l'auriez pas reconnu ;-))

     

    Un air tibetain

    Et apres le travail, spectacle et musique pour decompresser

    Tant de gens pensent la cause tibetaine deseperee, mais malgre les mauvaises nouvelles qui arrivent sans cesse sur la situation au Tibet, on peut vous dire que le dynamisme qui se degage d'une telle reunion encourage a garder espoir et donne de l'energie. Je gadre de ce meeting l'image du colibris de Pierre Rabbhi: si chacun fait sa part, en mettant tous les efforts bout a bout, on peut toujours esperer que les choses changent (meme si au final il s'agit toujours de volonte politique...)!

    Un air tibetain

    Le jour ou nous avons quitte MacLeod Ganj, 78 Tibetains de toutes categories sociales s'etaient deja immoles par le feu depuis 3 ans (sans doute malheureusement plus a la date d'aujurd'hui), avec une acceleration dramatique ces derniers mois (presque un par jour actuellement, beaucoup de jeunes). Ces gestes extremes sont bien le signe d'une situation toujours plus dramatique au Tibet, et qu'ils n'ont malheureusement plus d'autre facon d'esperer etre entendus du monde: qu'attend la communaute internationale pour reagir enfin?!

    Un air tibetain

    Un air tibetain


    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires